Oui. La blogueuse est passionnée.
Et si elle a ouvert un blog c'est pour partager et faire partager sa passion.

La blogueuse, dans la vie extérieure à la blogosphère, se sent parfois incomprise par rapport à sa passion.
Quand la blogueuse s'extasie sur un imprimé ou la coupe d'une robe pour pouvoir refaire la même, les gens la scrutent.
Vous savez, cet espèce de regard interrogateur? Ce regard qui dit "toi t'es dans ton monde hein!"
Oui.

Mais l'avantage de la blogueuse, c'est qu'elle assume!
Passer des heures toute seule devant sa machine à coudre, elle assume.
Tricoter devant la télé, le soir, comme mémé, elle assume.
Crocheter, le soir encore, elle assume.
Sortir avec des vêtements qui ne viennent pas d'un rayon, elle assume.
N'offrir quasiment que des cadeaux home made, elle assume.
Ne faire que les boutiques de tissus et de chaussures, elle assume.

Sa passion, c'est ce qui la rend plus forte, à la blogueuse.
Parce que quand ça ne va pas, elle a sa propre bulle.
Et quand ça va bien aussi, elle a sa bulle.

Mais parfois, la blogueuse sent que sa passion va un peu trop loin.
En société, la blogueuse pense encore à sa passion.
Et elle a parfois l'impression de n'avoir pas d'autre sujet de conversation, c'est embêtant.
En revanche, dès qu'on commence à lui parler de ça, elle ne s'arrête plus.
Quand on la lance sur le sujet, elle pourrait parler pendant des heures et des heures. Elle a toujours des questions à poser, des choses à demander, des explications à donner ou à obtenir.
Il suffit de l'observer lorsqu'elle téléphone à ses copines blogueuses.
On parle de tout et de rien (pas très longtemps)
Puis on parle de notre passion commune (très longtemps!)
Et là, même lorsqu'on a passé une heure ou deux au téléphone ;-), ça ne suffit pas.
La blogueuse, une fois le téléphone raccroché, a encore plein de questions.

La mère et la soeur de la blogueuse sont aussi passionnées par le fil. Les repas de famille sont épiques. Le patriarche et Jujulemari n'essaient même plus de suivre. D'ailleurs, je vous passe les détails des conversations...

Une fois de plus.... la blogueuse, c'était moi, mais.... nous sommes toutes comme ça..... non?

Ce post a été pensé depuis un moment, et fait écho à celui-ci chez Marie Zebulle... (qui est beaucoup plus touchant d'ailleurs!)

Ici, la passion, ce sont les fils, mais ce post est valable pour tous les passionnés du monde!

polatb3

polatb2

polatb1